Stage obligatoire effectué dans le cadre de la formation

 

Pré-convention de stage

1 - L’étudiant renseigne le formulaire de pré-convention de stage (version anglophone) avec l'organisme d'accueil et fait signer son tuteur de stage de l’organisme d’accueil.
Seules les pré-conventions totalement remplies doivent être signées.
2 - L’étudiant fait signer et valider sa pré-convention par son responsable de formation et/ou par le responsable des stages de la formation pour validation du sujet de stage.
3 - L’étudiant saisit sa convention sur son Espace Numérique de Travail via l’application P-stage en reprenant l’ensemble des termes de la pré-convention et en avertit le bureau des stages par courriel
4 - L'étudiant transmet sa pré-convention et son assurance responsabilité civile obligatoire au bureau des stages soit physiquement, soit par courriel, soit la dépose dans la boîte aux lettres prévue à cet effet à l’extérieur du bâtiment,
5 - Le bureau des stages, après vérification des informations saisies dans l’ENT, imprime la convention en 3 exemplaires et informe l’étudiant par courriel (sur sa boîte mail étudiante) afin qu’il vienne récupérer les 3 exemplaires de sa convention
 

Convention

6 - L’étudiant signe et fait signer dans l’ordre les 3 exemplaires de sa convention par 1- l’enseignant référent, 2- le tuteur de l’organisme d’accueil et 3- le représentant légal de l’organisme d’accueil.
7 - L’étudiant ou l'entreprise renvoie les 3 exemplaires originaux par courrier au bureau des stages pour signature du Directeur de la composante.
8 - Le bureau des stages après signature du directeur envoie deux conventions à l'établissement d'accueil, une destinée à l’organisme d’accueil et une destinée à l'étudiant.

IMPORTANT
Les conventions de stage doivent être signées par les différentes parties 15 jours au moins avant le début du stage. Seules les signatures originales sont acceptées. La copie des signatures est refusée, pas de version scannée
Pour suivre l’avancement de son dossier via l’application PStage rendez-vous sur la convention de stage dans l’onglet « commentaires »

 

Avenant à la convention de stage (modifications de durée, changement de référent, modification du sujet…)

La procédure concernant les avenants à la convention de stage est la suivante :
  • Le responsable de la formation ou le responsable des stages de la formation envoie au bureau des stages une demande écrite (courrier ou courriel) de rédaction d’un avenant précisant les raisons et les modifications à apporter.
  • Le bureau des stages rédige et édite l’avenant sur l’application PStage.
  • L’étudiant est averti par courriel afin qu’il récupère les trois exemplaires de l’avenant à la convention de stage pour signature.
  • Le circuit des signatures est identique à celui des conventions de stage.

Stage complémentaire

 

Modalité des stages complémentaires

L’Université Clermont Auvergne intègre dans toutes ses formations la possibilité de réaliser des stages complémentaires volontaires non créditant.
Les stages complémentaires sont :
  • les stages de réorientation (I)
  • les stages de professionnalisation (II)
Ces stages sont intégrés à un cursus de formation dont le volume pédagogique d’enseignement est de 200 heures au minimum par année d’enseignement. L’étudiant doit donc être inscrit à titre principal dans une formation de l’Université Clermont Auvergne.
La convention de stage doit être signée dans les mêmes conditions que pour un stage obligatoire entre l’étudiant, l’Université (Directeur de composante et enseignant référent) et l’organisme d’accueil (représentant de l’organisme et tuteur de stage).
Les noms des 5 signataires doivent figurer dans la convention avec leur signature.
Le stage doit faire l’objet d’évaluations obligatoires : du stagiaire par l’organisme d’accueil, de la qualité du stage par le stagiaire, et de l’étudiant par l’Université.
L’étudiant qui ne réalisera pas la restitution demandée pour l’évaluation du stage ne sera pas autorisé à signer une nouvelle convention pour un autre stage complémentaire.
Une attestation de stage est délivrée par l’organisme d’accueil à l’étudiant (elle mentionne la durée effective totale du stage et le montant total de la gratification versée au stagiaire, le cas échéant).
Dans tous les cas, le stage ne peut pas se prolonger au-delà de la date de fermeture de l’université fin juillet.
Le stage complémentaire n’est pas crédité en crédits ECTS.
 

I) Les stages de réorientation

Objectifs
Un stage de réorientation est une période de mise en situation professionnelle pour un étudiant qui estime s’être trompé de voie et qui veut vérifier son projet de réorientation en suivant un stage dans le cadre professionnel le plus proche possible du débouché de son nouveau projet.
Le stage doit être d’une durée inférieure à 308 heures.
Ce type de stage correspond généralement à une période d’observation, à la découverte d’un métier ou d’un environnement professionnel.

Modalités
  • L’étudiant est dirigé vers le PAcIO (Pôle Accueil Information et Orientation) de la Direction de la Formation qui reçoit l’étudiant pour un entretien individuel. Cet entretien définit si un stage de mise en situation professionnelle est pertinent pour conforter le projet de réorientation.
  • L’étudiant souhaitant effectuer ce stage sollicite l’avis du Directeur d’Etudes de Première Année (DEPA), et pour les autres années de formation, du responsable de la formation
  • Si les avis du PAcIO d’une part, et du DEPA ou du responsable de la formation d’autre part, sont positifs, l’étudiant est dirigé vers le bureau des stages de sa composante (ou le service en faisant fonction) pour l’établissement de la convention.
  • Le suivi du stage est assuré par le DEPA, le responsable de formation ou un enseignant de la formation.
Suite à la restitution effectuée par l’étudiant (rapport analysant notamment l’impact des apports du stage sur le projet de formation de l’étudiant), le DEPA ou le responsable de l’année de formation ou l’enseignant, tuteur du stage, décide de sa validation. Ce stage complémentaire pourra alors être inscrit dans l’annexe descriptive du diplôme.
 

II) Les stages de professionnalisation

Objectifs
Un stage de professionnalisation est une période de mise en situation professionnelle, en lien avec la formation.
Cette possibilité peut être ouverte à tout étudiant à condition que les modalités du stage lui permettent d’assister à tous les enseignements de la formation suivie (concerne notamment les étudiants qui doivent revalider une partie d’un semestre ou d’une année de formation).
Il s’agit d’acquérir une expérience, en situation, pour favoriser la construction de son projet professionnel.

Modalités
  • La demande de stage de professionnalisation doit être validée par l'enseignant responsable de l’année de formation dans laquelle est inscrit l’étudiant. Le responsable de formation vérifiera notamment la cohérence de la mission avec la formation suivie, le projet professionnel de l’étudiant et la compatibilité des horaires du stage avec l’emploi du temps de la formation.
  • La durée du/des stage(s) de professionnalisation ne peut excéder 462 heures.
  • La signature d'une pré-convention et d'une convention est obligatoire (selon les mêmes modalités que pour un stage obligatoire)
Rappel règlementaire : le stage complémentaire ne peut en aucun cas servir de prolongement pour un stage obligatoire dans une même structure.
Le prolongement d’un stage obligatoire n’est possible que par un avenant à la convention (qui entraîne donc, si le stage ainsi prolongé dépasse les 308 heures, la gratification du stagiaire).


Suite à la restitution effectuée par l’étudiant (rapport analysant notamment l’impact des apports du stage sur le projet de formation professionnelle de l’étudiant et dressant le bilan de ses nouveaux acquis), le responsable de l’année de formation ou l’enseignant, tuteur du stage, décide de sa validation. Ce stage complémentaire pourra alors être inscrit dans l’annexe descriptive du diplôme.